Mais que fait la police (de caractère) ?

C’est Fabrice qui l’a repéré en premier : dans la rubrique libre-opinion du Boissy Mag de décembre, le groupe d’élus dont fait partie le maire « Boissy pour tous, décidons tout seuls », sans doute frustré de n’avoir que 31 pages sur 32 pour s’exprimer, a décidé de passer outre le règlement intérieur du conseil municipal et de faire un article de 3500 caractères au lieu de 2500 maximum.

Et bien la réponse de la directrice de cabinet du maire est, tenez-vous bien, « c’est une simple erreur de mise en page », et « afin d’assurer l’ équité de traitement démocratique à laquelle nous sommes attachés tout autant que vous » (hé hé!), vous pourrez bénéficier de plus de caractères dans le prochain Boissy Mag ».

Une erreur de mise en page ! C’est la faute du service de communication, qui a sans doute rajouté quelques phrases pour faire plus joli !

Moi, je prétends que l’opposition manque de « courtoisie » (private joke) et aurait pu respecter la présomption d’innocence. Si ça se trouve, des opposants mal intentionnés ont peut-être dérobé la police de caractère de taille 11 recommandée par l’exécutif municipal pour les articles de cette rubrique. Voila voila… Je ne sais pas pourquoi me vient à l’esprit cette phrase « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Bon, Fabrice, tu exagères. A cause de toi, des Boisséennes et Boisséens vont lire cet article.

Extrait de l’article saboté par le service de communication 😉

Pour comparer les tailles de police, le second article la respectant