Très beau texte d’Eric Ruf, administrateur de la Comédie-Française

« J’ai peur mais cette peur qui m’appartient, qui me taraude, je refuse de la remettre en des mains indélicates et intéressées. C’est à moi de la combattre et de la transformer si je puis. »

Un témoignage intime et poignant, montrant combien le basculement vers le Front National peut être tentant, pas à cause des faibles talents de ses dirigeants, mais à cause de nos propres peurs.

Plus que jamais, le monde a la beauté du regard qu’on y porte.

Article sur le site du Figaro

Éric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française, se livre sur le second tour de la présidentielle.