Enquête publique sur l’extension de l’incinérateur de Créteil. Jusqu’à demain dernier jour pour dire NON !

Voici ma contribution à l’enquête publique sur l’extension de l’incinérateur de Créteil. D’autres contributions, dont celle du groupe AES (Alternative Écologiste et Sociale) du conseil régional d’Ile de France, sont plus détaillées et très bien argumentées. Je peux la donner à qui la veut.

Madame, Monsieur,

L’extension de la capacité de cet incinérateur pose plusieurs problèmes.

– Sur la logique industrielle d’alimentation du troisième four à construire, contraire à l’intérêt général et à la réduction indispensable de nos déchets, qui ne fonctionnera que s’il y a suffisamment de déchets pour l’alimenter.
– Sur l’aggravation de la pollution atmosphérique engendrée par la circulation des camions apportant les déchets à l’usine, sans oublier la dégradation des chaussées de ce secteur déjà tellement abimées et souvent dangereuses.
– Sur le choix d’investir dans l’incinération alors qu’il faudrait que les politiques publiques soient fermement et courageusement tournées vers :
1- la réduction des déchets à la source,
2- le tri sélectif,
3- seulement ensuite vers l’incinération, qui n’est que l’avant-dernière mesure avant l’enfouissement.

Sur le tri sélectif, il me semble scandaleux que le vertueux élargissement des types d’emballages pouvant être collectés dans les bacs jaunes de GPSEA n’ait pas été accompagné d’une augmentation de la fréquence de passage des éboueurs pour les collecter. Du coup, pas assez de place dans ces bacs, beaucoup de dépôts d’emballages dans les bacs bordeaux d’ordures ménagères qui ainsi contribuent à justifier l’extension de l’incinérateur.

Je suis très défavorable à cette extension de capacité de l’incinérateur ValoMarne de Créteil.

Bien à vous,

Christian LARGER
Conseiller municipal
Boissy-Saint-Léger