Archives de catégorie : Actualité

Adhérez à Europe Écologie les Verts

Logo EELV

Face aux crises environnementale, sociale, démocratique et maintenant sanitaire que nous subissons, on ne peut plus continuer à gérer les territoires, les pays et le monde comme si de rien n’était.

Peser sur les choix politiques, gagner des élections, faire la démonstration qu’une politique portée par une détermination forte vers l’écologie populaire est possible. Ce pouvoir de faire et d’agir passe par le renforcement des collectifs locaux qui débattent, partagent les mêmes craintes et les mêmes espoirs, sont prêts à s’engager, chacun à sa façon, selon ses possibilités, pour transformer nos territoires.

Nos modes de déplacements, notre alimentation, nos consommations relocalisées, etc. Les leviers d’actions sont nombreux, et là où ils sont activés, ils fonctionnent.

Ça vous dit ? Si oui, adhérez à EELV, c’est facile, c’est une promesse de satisfaction et d’action utile et enthousiasmante.

J’adhère à Europe Écologie Les Verts

Groupe local du Plateau Briard, Boissy-Saint-Léger, Villecresnes, Marolles-en-Brie, Santeny, Mandres-les-Roses, Périgny-sur-Yerres.

Logo EELV

Compte rendu du conseil municipal du 29 janvier 2021

L’exposé du maire (point systématique, où se mêlent informations utiles et manifestations d’autosatisfaction du maire et de sa majorité).

Le maire a reproché la mauvaise organisation de la campagne de vaccination. Il a aussi exprimé la non solidarité entre villes, en citant un cas tendant à montrer que Sucy, équipée d’un centre de vaccination, refusait les demandes de Boisséens alors qu’elle acceptait celles des habitants de Noiseau. Heureusement, a ajouté le maire, Bonneuil a réservé des places pour les habitants de Boissy. Le reproche est-il fondé ou pas, nous ne savons pas. Nous pensons que ça préfigure surtout le début de la campagne pour les élections départementales avec un rapprochement PS-PC. Boissy a fait acte de candidature auprès de l’ARS pour avoir un centre de vaccination. Mon avis : concrètement, qu’il y ait ou pas un centre de vaccination à Boissy importe peu. Ce qu’il faudra, c’est que les Boisséennes et les Boisséens voulant être vaccinés puissent le faire et être accompagnés s’ils ne peuvent pas se déplacer tout seul.

Le président du département et le maire ont écrit ensemble au ministre de l’intérieur pour lui demander de trancher rapidement pour désigner un service de police qui pourra intervenir en cas de besoin sous le tunnel de la déviation. C’est cette absence de désignation qui serait responsable du retard à l’ouverture.

Les points pour lesquels il y a eu débat et vote

Les loyers des logements achetés par la ville au 15 rue de Paris (point 4), seront de 216 euros par mois pour le T2, et de 198 euros pour le T1. Nous nous sommes abstenus, parce que nous étions opposés à l’achat de la maison par la ville, mais surtout parce que nous avons des doutes sur les conditions d’attribution des logements communaux.

Nous avons approuvé le point 6 sur la demande de subvention pour améliorer la ventilation au forum, nous nous sommes abstenus sur le point 7 pour un nouvel avenant (un nouveau surcoût) sur la mission de pilotage de la construction du nouveau gymnase, et avons approuvé le point 8, le marché groupé entre la ville et GPSEA pour les produits d’entretien.

Nous avons voté contre le rapport d’orientation budgétaire. Notre intervention.

Après échange, nous avons approuvé l’adhésion de la ville à l’association Val-de-Marne tourisme et loisirs. Nous avons approuvé également les modifications au tableau des effectifs.

Sur le vœu présenté demandant de refuser le projet d’extension de la zone de bruit de l’aéroport d’Orly, notre groupe (Boissy Ecologie et Solidarité et Boissy c’est Vous, a été le seul à voter contre le vœu. Les arguments de la majorité étaient peu convaincants, ils n’ont pas osé dire qu’il fallait que les maires puissent construire encore plus y compris dans des zones ou le bruit des avions est présent, mais pas su démontrer qu’ADP avait des projets d’augmentation du trafic. Notre position est qu’il faut agir pour réduire le bruit des avions, réduire le trafic aérien, éventuellement déplacer l’aéroport d’Orly, et de toute façon ne pas urbaniser plus dans les villes soumises au bruit. Notre intervention.

J’ai posé une question diverse sur le jardin partagé. La réponse qu’a faite le maire était très brève, se contentant de confirmer la résiliation (bizarre, comme si on n’avait pas compris) et que cette décision était irrévocable. Sur ce point, mandaté par les participants à la dernière réunion Zoom du comité de défense du jardin, j’ai demandé avant le conseil au maire de me donner un rendez-vous pour en parler en tête à tête. Il a refusé, tentant de m’expliquer qu’il ne voulait pas prendre position dans un conflit interne à une association. Pas convaincant, n’est-ce pas ?

Défense de l’association « Les Jardins de Boissy-Saint-Léger »

Le maire de Boissy-Saint-Léger a fait voter, lors du conseil municipal du 17 décembre 2020, l’annulation de la convention de gestion du jardin partagé avec l’association Les Jardins de Boissy-Saint-Léger, d’une façon unilatérale, brutale et injuste. Les huit élus de l’opposition ont voté contre. Les élus de la majorité ont voté pour. Le Comité de Défense des Jardins de Boissy-Saint-Léger, l’association, les huit élus d’opposition du conseil municipal de Boissy appellent le maire à faire annuler cette délibération dès le conseil municipal du 29janvier 2021 et à rechercher un règlement amiable,comme le prévoit la convention.

Comité de défense des Jardins de Boissy

Plus d’informations sur le site du comité de défense

Mais que fait la police (de caractère) ?

C’est Fabrice qui l’a repéré en premier : dans la rubrique libre-opinion du Boissy Mag de décembre, le groupe d’élus dont fait partie le maire « Boissy pour tous, décidons tout seuls », sans doute frustré de n’avoir que 31 pages sur 32 pour s’exprimer, a décidé de passer outre le règlement intérieur du conseil municipal et de faire un article de 3500 caractères au lieu de 2500 maximum.

Et bien la réponse de la directrice de cabinet du maire est, tenez-vous bien, « c’est une simple erreur de mise en page », et « afin d’assurer l’ équité de traitement démocratique à laquelle nous sommes attachés tout autant que vous » (hé hé!), vous pourrez bénéficier de plus de caractères dans le prochain Boissy Mag ».

Une erreur de mise en page ! C’est la faute du service de communication, qui a sans doute rajouté quelques phrases pour faire plus joli !

Moi, je prétends que l’opposition manque de « courtoisie » (private joke) et aurait pu respecter la présomption d’innocence. Si ça se trouve, des opposants mal intentionnés ont peut-être dérobé la police de caractère de taille 11 recommandée par l’exécutif municipal pour les articles de cette rubrique. Voila voila… Je ne sais pas pourquoi me vient à l’esprit cette phrase « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Bon, Fabrice, tu exagères. A cause de toi, des Boisséennes et Boisséens vont lire cet article.

Extrait de l’article saboté par le service de communication 😉

Pour comparer les tailles de police, le second article la respectant

Travaux d’isolation du groupe scolaire Prévert – Problème de financement en approche

La ville de Boissy-Saint-Léger va présenter un dossier de demande de financement de travaux d’isolation pour le groupe scolaire Prévert. Celui-ci étant placé dans la zone délimitée par le PGS (plan de gêne sonore), les travaux d’isolation phonique peuvent bénéficier d’une aide d’ADP (aéroports de Paris) importante.

Sur un total de 1.730.000 euros prévus, ADP peut financer 70% des travaux sur les écoles et 28% sur les logements attenants.

Sauf que… vu l’effondrement du trafic aérien depuis le début de la pandémie, la TNSA (taxe sur les nuisances sonores aériennes), payée par les compagnies aériennes, les caisses du gestionnaire de cette taxe doivent être vides, ou pas loin.

On n’est sans doute pas près de voir cette aide arriver.

Bon, en même temps, les avions volant moins, la gêne n’est pas trop le problème en ce moment.

C’est fou !

Le référendum au Royaume Uni sur la sortie de l’Union Européenne a eu lieu le 23 juin 2016. Le brexit n’est  toujours pas effectif. C’est fou !

De nombreux internautes expliquent sans rire sur Facebook ou ailleurs que l’interdiction de réouverture des restaurants est une volonté délibérée du gouvernement de sacrifier définitivement ces commerces. C’est fou ! Je précise que j’aurais préféré qu’ils rouvrent aussi, avec des protocoles sanitaires que les restaurateurs savent mettre en place.

Des groupes affirment très sérieusement que la vaccination contre le Covid se fait dans le cadre d’un plan mondial pour éradiquer les pauvres. C’est fou !

D’autres (et les mêmes) prétendent que l’autre objectif des dirigeants est d’enrichir les labos pharmaceutiques. En fait, ce sera bien une des conséquences d’une vaccination de masse, mais prétendre que c’est un choix économique alors que d’autres solutions (naturelles, forcément naturelles) existent, c’est fou !

Des policiers chargés du maintien de l’ordre n’hésitent pas à matraquer et mettre en garde à vue des journalistes, à trainer des migrants dans leurs tentes de fortunes pour les faire partir (ou ?), de faire des croche-pied à des manifestants ou des migrants qui ne cherchent qu’à échapper aux matraques ou aux gaz lacrymogènes, c’est fou et insupportable !

Yannick Jadot, qui s’est imprudemment déclaré en faveur d’une vaccination obligatoire, est traité par les anti-vaccins, les anti-macron et les gardiens auto-déclarés des « libertés fondamentales de faire comme je veux » de traitre à la cause écologiste, de vendu aux grands labos, et « tu verras, on va te massacrer à la présidentielle »… C’est ouf !

Ça n’empêche qu’il aurait dû s’abstenir de répondre aussi vite à la question du journaliste. Çà n’empêche qu’il est bien possible que je préfèrerai un autre ou une autre candidat.e.

Ah tiens, au fait, je suis favorable à la vaccination obligatoire, mais seulement quand on aura du recul sur l’efficacité et l’absence d’effets secondaires graves des vaccins qui seront mis sur le marché. A titre personnel, je suis prêt à tester le premier vaccin un peu sérieux qui sera disponible. Je suis persuadé que le rapport bénéfice/risque est en faveur de la vaccination. Je sais aussi que le covid est une sale maladie qui fait des dégâts et qu’il faut tout faire pour s’en débarrasser.

Création d’une antenne boisséenne de « Mieux se Déplacer à Bicylette »

Voilà une excellente initiative d’un cycliste boisséen que je soutiens à fond :

« Vous avez peur de reprendre le vélo ou même vous êtes cycliste néophyte, vous êtes assidu ou vélotaffeur, nous avons tous et toutes des remarques, des propositions à faire en termes de pistes cyclables, voies partagées, arceaux de stationnement. Des nouveautés dans le code de la route ne bénéficient pas encore aux cyclistes à Boissy-Saint-Léger, tels que le sas vélo et le triangle « cédez le passage ». Apprendre à entretenir son vélo, faire des sorties de groupe sécurisées, ça vous tente ?

Alors, se rassembler, échanger nos expériences, convaincre de nouveaux usagers à se lancer à vélo pour leurs trajets courts, être force de proposition, agir pour un usage du vélo démocratique, sécurisé et respecté, ça vous tente ?

Contactez-moi par MP. Dès que nous serons assez nombreux, je vous proposerai une réunion pour créer une antenne « MDB, Mieux se Déplacer à Bicyclette » rattachée à l’association MDB Ile-de-France (https://mdb-idf.org/), elle-même membre de la très influente Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) https://www.fub.fr/.. Nous constituerons un bureau pour nous organiser localement. »

Covid 19 – Qui doit vivre, qui doit mourir ?

Liberté du plus grand nombre contre l’explosion des hôpitaux et des dizaines de milliers de morts à pleurer ?

J’ai lu l’appel de 200 avocats et juristes appelant « au déconfinement et à défendre la vie sous tous ses aspects ».

Oui, nos libertés individuelles sont bafouées. Oui, notre gouvernement édicte des règles qui varient trop, qui sont souvent en décalage avec le simple bon sens, qui sont contradictoires entre elles.

Mais le refus d’un trop grand nombre de Français d’appliquer les gestes barrières rend cet appel illusoire et dangereux.

Mais la tension dans les hôpitaux oblige à prendre des mesures coercitives sauf à attendre des professionnels de santé qu’ils disent qui doit vivre et qui doit mourir.

Cet appel est convaincant sur de nombreux aspects. Défense des libertés, la santé est « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité », et, évidemment, le confinement a des conséquences désastreuses sur les plans santé mentale et relations sociales notamment, sans même parler de l’économie.

Lorsque est souligné le fait que la moyenne d’âge des personnes décédées du fait du covid est de 84 ans, c’est une façon de dire qu’il vaut mieux prendre le risque de laisser mourir des personnes âgées plutôt que de créer des problèmes majeurs et durables à toute une population. Bon, ça s’entend comme argument. C’est brutal, mais pourquoi pas. On vote là-dessus ?

Cet appel dit aussi que la solution aurait été de mieux soutenir le secteur hospitalier ces six derniers mois, sauf que :

-La casse du service public de santé a commencé il y a bien longtemps (fin des années 1980 ?). Il est évidemment impossible de renverser la tendance en si peu de temps, de former des professionnels de santé, de construire des hôpitaux et de les équiper dans un délai aussi court alors qu’il faudrait sans doute pas loin de dix ans, à condition de dégager les ressources financières nécessaires, pour le faire. Quoi qu’il en soit, évidemment il faut lutter pour réparer cette casse et disposer d’un service hospitalier public à la hauteur des besoins de la population, avec des professionnels en nombre suffisant et correctement payés.

– On ne peut pas de toute façon dimensionner nos hôpitaux pour absorber des chocs sanitaires aussi violents. Créer 50.000 lits de réanimation, former le personnel qui ira avec, acheter et entretenir les équipements qui les entoureront. Bien sûr, des acrobaties incroyables et remarquables des acteurs de santé se font pour trouver des solutions institutionnelles ou bricolées pour limiter la casse, mais ça sera forcément avec des effets très limités.

Hors confinement, je ne vois pas d’autres solutions que le strict respect des gestes barrières lorsqu’on est en présence de personnes extérieures au cercle familial.

Mais c’est pour moi malheureusement évident que l’inconscience d’un trop grand nombre de personnes, ou qu’un refus du port du masque pour protester ou tout simplement par négligence ou par flemme, ne permettra pas ce strict respect.