Enquête publique sur l’extension de l’incinérateur de Créteil. Jusqu’à demain dernier jour pour dire NON !

Voici ma contribution à l’enquête publique sur l’extension de l’incinérateur de Créteil. D’autres contributions, dont celle du groupe AES (Alternative Écologiste et Sociale) du conseil régional d’Ile de France, sont plus détaillées et très bien argumentées. Je peux la donner à qui la veut.

Madame, Monsieur,

L’extension de la capacité de cet incinérateur pose plusieurs problèmes.

– Sur la logique industrielle d’alimentation du troisième four à construire, contraire à l’intérêt général et à la réduction indispensable de nos déchets, qui ne fonctionnera que s’il y a suffisamment de déchets pour l’alimenter.
– Sur l’aggravation de la pollution atmosphérique engendrée par la circulation des camions apportant les déchets à l’usine, sans oublier la dégradation des chaussées de ce secteur déjà tellement abimées et souvent dangereuses.
– Sur le choix d’investir dans l’incinération alors qu’il faudrait que les politiques publiques soient fermement et courageusement tournées vers :
1- la réduction des déchets à la source,
2- le tri sélectif,
3- seulement ensuite vers l’incinération, qui n’est que l’avant-dernière mesure avant l’enfouissement.

Sur le tri sélectif, il me semble scandaleux que le vertueux élargissement des types d’emballages pouvant être collectés dans les bacs jaunes de GPSEA n’ait pas été accompagné d’une augmentation de la fréquence de passage des éboueurs pour les collecter. Du coup, pas assez de place dans ces bacs, beaucoup de dépôts d’emballages dans les bacs bordeaux d’ordures ménagères qui ainsi contribuent à justifier l’extension de l’incinérateur.

Je suis très défavorable à cette extension de capacité de l’incinérateur ValoMarne de Créteil.

Bien à vous,

Christian LARGER
Conseiller municipal
Boissy-Saint-Léger

Écologie, solidarité, démocratie, une liste d’union pour gagner le 28 juin à Boissy-Saint-Léger

La liste « Ensemble, nous ferons Boissy » que je menais au premier tour, investie par Europe Ecologie les Verts, a fusionné avec la liste «Boissy, c’est vous» menée par Fabrice Ngaliema. Cette liste fusionnée a été rejointe également par la liste menée au premier tour par Bernard Semser, investie par le Parti de Gauche et la France Insoumise.Christian Larger (en 3ème position), Pascale Isel (4ème), Flavien Canale (5ème), Gérard Hautot (25ème), Grazia Turchiano (32ème) sont les colistiers d’ « Ensemble, nous ferons Boissy » qui rejoignent « Boissy, c’est vous » pour le second tour de l’élection municipale et communautaire.

Parce que nos programmes sont très proches, quasi identiques, et que les quelques rares divergences se règleront sans problème.

Parce que nous mesurons les changements nécessaires à Boissy-St-Léger, dans le domaine du social et de l’attention aux plus démunis, de l’attractivité de la ville, de l’économie locale et de l’emploi, de la démocratie locale par le dialogue permanent et respectueux avec les habitants et l’ensemble des élus, de l’aide à apporter aux associations et aux clubs qui ont une action sociale à soutenir.

L’écologie, les circuits courts, la solidarité, des moyens de déplacements vertueux et durables, la protection de notre magnifique biodiversité, le développement de l’économie locale, l’économie classique comme l’économie sociale et solidaire, l’accessibilité, la condition animale sont les domaines où notre expérience et nos engagements de toujours apporteront une force supplémentaire à la liste « Boissy, c’est vous ».

Parce que la crise sanitaire que nous traversons doit accélérer les transitions écologiques, économiques et sociales, que notre action doit être forte, à l’échelle de la ville comme à celle du Territoire et de la Métropole. La lutte contre le changement climatique, la sixième extinction des espèces et les pollutions, fléaux provoqués par un mode de vie et une économie mondiale suicidaires en sont les enjeux majeurs.

Parce que l’union fait la force, que nos expériences, nos réseaux politiques, nos déterminations vont s’additionner pour faire de notre ville un territoire en transition moderne, tourné vers toutes les générations et particulièrement la jeunesse, vers tous les quartiers et toutes les forces vives de notre communauté de vie.

Parce que l’équipe en place a fait son temps, que les vieilles recettes politiques du siècle passé et l’hégémonie du Parti Socialiste ne sont plus les références de « la Gauche ».

Parce que la liste des Droites, fusionnée dans la douleur, représente un ensemble de valeurs portées par les partis politiques qui la soutiennent que nous ne partageons pas.

L’alternance, le vote utile, c’est « Boissy, c’est vous » !

Des citoyennes et citoyens engagés, des écologistes et des insoumis unis pour gagner le 28 juin !